Discours du Chef de l'Etat à la jeunesse: des opportunités à saisir dans l'Agriculture

Le ministère en charge de ce secteur a mis sur pied d’importants programmes pour l’encadrement des jeunes.

Il existe, au ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER), des programmes et outils spécifiques au bénéfice des jeunes. Ceci en vue d’assurer leur insertion réussie dans le secteur agricole. A titre d’illustration, le MINADER a mis sur pied le Programme d’appui à l’installation des jeunes agriculteurs     au Cameroun (PAIJA). Comme cela se décline dans sa dénomination, le PAIJA contribue au rajeunissement et à la modernisation des exploitations agricoles, ainsi qu’à la réduction du chômage des jeunes. Pour cela, ce programme comprend essentiellement deux volets : l’appui aux jeunes agriculteurs sur leur propre domaine foncier et l’installation de ceux-ci dans les pôles de développement agricole (sites aménagés par l’Etat).
Concrètement, pour le premier aspect, le MINADER agit à travers les délégations départementales. Ces dernières sélectionnent les projets des groupes de jeunes agriculteurs et les soumettent au financement du Programme. Deux projets sont  retenus et financés à hauteur d’un million de F par projet. Le PAIJA finance environ 116 initiatives par an, avec la priorité accordée à celles des jeunes ayant suivi une formation dans les écoles agricoles. L’autre versant du Programme, à savoir l’installation des jeunes agriculteurs, a permis l’aménagement par l’Etat de 10 sites agricoles à travers le pays. A ce jour, près de 300 jeunes y sont installés et produisent, en fonction de la zone agro-écologique,  le cacao, la banane-plantain, le maïs, le soja, le café, le palmier à huile, etc. L’ambition est d’installer au moins 6 000 jeunes dans les prochaines années, sur 30 sites aménagés par l’Etat.
On peut greffer au PAIJA, le Projet d’appui à la rénovation et au développement de la formation professionnelle dans les secteurs de l’élevage, de l’agriculture et des pêches. L’objectif de cet outil est d’assurer la formation post-primaire des jeunes qui envisagent de s’installer en agriculture. L’appui octroyé consiste en la formation, au financement et à l’installation des jeunes dans le domaine agricole. L’appel du chef de l’Etat à l’endroit des jeunes à embrasser l’agriculture, trouve son socle dans les outils d’encadrement mis en place par le gouvernement.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category