The Voice Afrique Francophone: des coachs dans la ville

A’salfo, Charlotte Dipanda, Lokua Kanza et Singuila sont à Yaoundé pour l’enregistrement d’une émission spéciale à Promote ce vendredi.

Ils l’ont répété encore et encore. « On n’avait pas cru en nous ». Rolande Kammogne et Jules Domche, les responsables de la chaîne VoxAfrica, productrice de The Voice Afrique Francophone affichent à présent une satisfaction difficile à voiler. Au cours de la conférence de presse donnée le 14 février dernier à Yaoundé, les patrons de VoxAfrica sont revenus sur les coulisses de l’aventure longue et grande en rebondissements qu’était The Voice. Un défi énorme à relever, après les succès du projet en Angola, en Afrique du Sud et au Nigeria. L’heure est au bilan, mais aussi aux perspectives, à savoir la deuxième saison à lancer dans quelques semaines, mais aussi les initiatives récentes. Les coachs : A’salfo, Charlotte Dipanda, Lokua Kanza et Singuila, ainsi que les finalistes : Pamela (lauréate de cette première édition, originaire de la RDC), les Camerounaises Verushka et Marie-Love, et l’Ivoirien Samson sont dans nos murs pour la traditionnelle « The Voice Party », spectacle offert ce soir à 19h à l’Espace du Golf. Suivra l’enregistrement d’une émission spéciale ce vendredi à Promote dès 15h au stand de VoxAfrica, au palais des Congrès.   
Mardi dernier à l’Hôtel Hilton, aux côtés de Charlotte Dipanda, Lokua Kanza et Singuila, (A’salfo n’est arrivé qu’hier soir), sans oublier Pamela venue avec son trophée, Rolande Kammogne a fait le bilan de la première édition de ce concours musical ayant rassemblé plus de 10 millions de spectateurs camerounais en trois mois de diffusion. « Le public s’est montré fidèle à l’émission. Nous pouvons parler d’un bilan positif, car quand nous avions fait le lancement à Douala, très peu de personnes pensaient qu’on allait arriver au bout du show. En tant qu’Africains, notre crédibilité était soumise à de sérieux doutes », a confié la vice-présidente de VoxAfrica.
Jules Domche, directeur exécutif de VoxAfrica, est revenu sur le côté technique de l’organisation de The Voice. Le programme, dédié à l’Afrique francophone, a pourtant été tourné en Afrique du Sud. De quoi susciter quelques interrogations, que Jules Domche a vite fait d’éclaircir. « Nous sommes allés en Afrique du sud car les conditions techniques y étaient réunies pour le succès intégral de l’émission. Sur ce plan-là, nous n’avions pas voulu courir de risque », précise-t-il, avant de lâcher une exclusivité : VoxAfrica détient les droits de The Voice Afrique Francophone pour les cinq prochaines saisons.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie