Biblio : connaître Rudolf Dualla Manga Bell

«Ngum a Jemea ou la foi inébranlable de Rudolf Dualla Manga Bell», ouvrage au programme des terminales de l’ESG met en lumière la vie de ce martyr camerounais.


« Ngum a Jemea » raconte l’épopée d’un roi loyal et intègre, qui a défendu son peuple et s’est sacrifié pour celui-ci. L’ouvrage, pièce de théâtre, s’ouvre sur la cérémonie d’installation de Rudolf Dualla Manga Bell, élite duala ayant effectué une partie de ses études en Allemagne, à la tête de la chefferie supérieure. Parmi ses attributs figure le njanjo (chasse mouches), un symbole de paix sur lequel il avait choisi de baser son règne. Mais après plusieurs années de règne, ce souverain est un jour convoqué par le chef de région : le représentant de l’Allemagne. Au cours de leurs échanges, une proposition tablant sur la division du territoire, l’expropriation des autochtones et un plan d’urbanisation d’une partie de la ville au profit des colons lui est soumise. Courroucé, le roi duala refuse de signer les documents y afférents. Le représentant de l’administration coloniale tente plusieurs fois de le convaincre par la corruption et autres offres alléchantes. Mais, le Camerounais réitère son engagement à servir son peuple avec dévouement, honneur et loyauté. « Jamais, le territoire Douala ne fera l’objet d’une quelconque division », déclare-t-il avec véhémence. 
Sa décision entraîne une bagarre avec Von Rhoem, son ancien camarade de la faculté de Bonn. Bagarre à l’issue de laquelle la puissance physique nègre triomphe de l’homme blanc. Dualla Manga Bell rend compte de la situation aux autres chefs de canton avec qui, il avait décidé de monter une révolte. La suite, on la connaît. Le roi et son secrétaire Ngosso Din sont accusés de haute trahison suite à un complot monté par l’administration coloniale dans une lettre fictive. Au terme d’un simulacre de procès, le roi est condamné à la pendais...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category