Promote 2017: le MINCOM visite la presse

Issa Tchiroma Bakary s’est intéressé au dispositif d’impression de la SOPECAM lors de son arrêt vendredi ­­au stand de l’entreprise.

Petite séance de cinéma, le temps de replonger dans les tendres débuts du journal Cameroon Tribune, paru pour la toute première fois, le 1er juillet 1974. Un écran plasma placé au centre du stand de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun (SOPECAM) sert de support pour raconter aux visiteurs, l’histoire de leur quotidien national bilingue. Au premier rang des spectateurs de ce vendredi 17 février, le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, en visite dans le stand de l’entreprise et reçu par le directeur général de SOPECAM, Marie-Claire Nnana. Attentif, il écoute les interviews des pionners du journal. Le Pr Jacques Fame Ndongo, alors jeune responsable de la rédaction, relate les coulisses de l’élaboration de la mythique « Une » du 1er juillet 1974 : « Ahidjo est de retour » et les remontages de bretelle à l’ensemble de l’équipe qui ont suivi pour cette « Une » jugée un tantinet provocatrice, par le régime en place.
Cette histoire, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, l’a également écoutée pendant son passage au stand de la Sopecam. « SOPECAM met en vitrine cette belle manifestation professionnelle. Je lis tous les matins la page spéciale que Cameroon Tribune consacre à cet évènement. J’apprécie la qualité du travail et notamment les pages spéciales. C’est du travail de professionnel. » Dans la section imprimerie du stand, Issa Tchiroma Bakary a pu apprécier les prouesses des équipements de la Sopecam et notamment du Traceur roulant Soljet SJ 745EX qui permet l’impression d’affiches grands formats sur différents supports (vinyle, papier) et est rentré avec une photo-souvenir grand format de sa visite. A la CRTV, il a été accueilli par le directeur général, Charles Ndongo, a procédé à une visite du studio avant de se livrer à une interview en direct pour le journal de 15h en langue anglaise. Même exercice au stand de Canal 2 où il a été reçu par le PDG, Emmanuel Chatue et son épouse. Et puis Hop ! dans la navette direction du stand de Biopharma où le ministre a échangé quelques politesses avec des membres du corps diplomatique avant de faire une escale au stand d’Equinoxe TV. Cap sur le village des médis où il a enchaîné des interviews avec les divers organes de presse présents au sujet des attentes du gouvernement vis-à-vis de Promote et ce qui est entrepris par les pouvoirs publics en matière d’amélioration du climat des affaires.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category