Cinéma : l’intégration à la canadienne

Un modèle représenté dans le film « Peace by Chocolate » projeté mercredi dernier à l’Institut français du Cameroun de Yaoundé à l’occasion de la journée nationale du film canadien.

De la convivialité. Du français. De l’anglais. Du bilinguisme. De l’intégration. De l’humour. De l’humanisme. Des ingrédients qui ont constitué le socle de la Journée nationale du film canadien à l’Institut français du Cameroun de Yaoundé le 10 mai dernier. Des aspects présents dans la projection du film « Peace by Chocolate » du réalisateur canadien, Jonathan Keijser. Une initiative du Haut-commissariat du Canada au Cameroun qui a attiré le grand public ainsi que quelques acteurs de la scène culturelle de Yaoundé. Dans cette dernière catégorie, il est à noter la présence remarquée de Kang Quintus, acteur et producteur du film camerounais à succès « The Fisherman’s Diary ». 
« Peace by Chocolate » traduit en français « Chocolat pour la paix » est un long métrage de 96 minutes sorti en salle en 2021. Son scénario illustre fort opportunément le modèle canadien d’immigration et d’intégration des réfugiés dans les communautés locales. Inspiré d’une histoire vraie, le film relate l’histoire de Tariq joué par Ayham Abou Ammar. Un immigré syrien débarquant dans la vil...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category