Violences en Centrafrique: la mise en garde de la Communauté internationale

L’Organisation des Nations unies, l'Union européenne, l'Union africaine et certaines organisations ont condamné à l’unanimité le regain de violence en cours dans le pays et mis en garde les groupes armés en activité contre toute forme de crime contre l’humanité. Dans un communiqué conjoint, elles rappellent aux belligérants que «toute attaque contre la population civile, le personnel des Nations unies et des organisations humanitaires est passible de poursuites judiciaires». Cette sortie collective intervient quelques jours seulement après le regain de tensions dans la ville de Bambi, entre factions rivales de l’ex-Séléka et la nomination du procureur spécial pour la Cour pénale spéciale en Centrafrique.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie