TIC: Tapis rouge aux inventeurs

Les lauréats Camerounais primés pour leur travail dans le numérique ont été présentés hier à Yaoundé par le ministre des Postes et Télécommunications.

C’est l’histoire de cinq jeunes élèves âgées entre 13 et 16 ans, qui se retrouvent propulsées sur la scène internationale pour leur ingéniosité dans le domaine des TIC. Les « Angels Tech of Africa » sont un groupe de cinq filles qui ont tôt fait de surfer sur la vague TIC. Elles sont aujourd’hui développeuses d’applications mobiles et se sont fait connaître dans la sphère des développeurs en étant la première équipe africaine à occuper la troisième place du concours Technovation pour leurs applications « Ama Aba » et « Nature Gift ». La première permet d’apporter de l’aide aux parents et enfants en zones de conflit et la seconde n’est autre qu’une place de marché favorisant la vente des produits issus de l’agriculture à l’international.
Les lauréates et d’autres jeunes primés ont été présentés hier au cours d’une cérémonie présidée par le ministre des Postes et Télécommunications (MINPOSTEL), Minette Libom Li Likeng. Dorothée Danedjo, mentor des « Angels Tech of Africa », a à cet effet présenté les contours du Technovation. « C’est un programme d’entreprenariat qui encadre les jeunes filles âgées de 10 à 18, dans la création d’applications mobiles partout dans le monde et cette équipe est l’une des 114 que nous avons au Cameroun ». Hapsatou Nadia Kalkaba a également posé ses marques à l’international. Elle a remporté le « Techwomen 2016 Seed Grant award » organisé par le département d’Etat américain dans le domaine des TIC, auquel plus de 2300 candidates ont pris part. Son équipe s’est distinguée par un projet visant à fournir un soutien éducatif et psychologique aux enfants de la région de l’Extrême-Nord dont la scolarité s’est vue perturbée par les assauts de Boko Haram. Il s’agira pour eux de s’associer à des centres de formation professionnelle de la région via un programme de leadership et le logiciel 3D. Collins Nji, 17 ans, a lui également obtenu des lauriers à l’international en étant le premier africain à remporter le Google Code-in Contest, une compétition de programmation organisée par Google pour les jeunes âgés entre 13 et 17 ans.
Pour le MINPOSTEL, ces lauréats sont « l’illèèustration des potentialités de la jeunesse camerounaise. Le numérique est un champ ouvert à tous, sans discrimination. Il faut avoir un cerveau, un ordinateur et une connexion Internet ». Dans le public de la cérémonie d’hier, quelques visages déjà connus du monde numérique, dont Olivier Madiba, concepteur d’Aurion, premier jeu vidéo africain sur ordinateur portable et Abega Moussa, qui veut faire de son Mboa-store le concurrent africain du Google Play Store. Les deux et bien d’autres ont reçu les félicitations du ministre.

 

Hapsatou Nadia Kalkaba: « Je me sens honorée »

Lauréate.

« Notre projet, « Give Them Hope », vise à soutenir les enfants de la région de l’Extrême-Nord du pays qui ont été déplacés à cause des exactions de Boko Haram, leur permettre de retourner à l’école, d’avoir confiance en eux et de pouvoir se construire une carrière. Je me sens honorée d’avoir reçu ce prix et de savoir que j’ai le soutien des Camerounais ».

Collins Nji: “The Competition Was On Writing Application Codes”

Laureat.

The competition was about writing codes for applications and performing data. Google Code-in contest consists in solving a series of complex tasks such as the piracy of open source software to detect security flaws and improve the security of the softwares.”

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category