Plus de 850 clandestins débarquent en Espagne

Ces migrants ont bravé la clôture grillagée qui servait d’obstacle entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta.

L’Espagne vient d’enregistrer le débarquement sur son territoire de plus de 850 migrants en quatre jours. En provenance du Maroc, les clandestins qui sont pour la plupart des subsahariens ont dû faire usage de cisailles et de marteaux pour faire céder la clôture grillagée de six mètres de haut pour entrer en Espagne. Selon les autorités espagnoles, la dernière vague est arrivée lundi dans la nuit en exultant. Ce débarquement massif qui est le plus important depuis 2005, coïncidait avec l’ouverture lundi dernier à Malaga en Espagne d’un sommet bilatéral franco-espagnol.
En effet, depuis cette date, les clandestins à destination de l’Europe sont régulièrement refoulés par les gardes-côtes marocains. En 2015, le Maroc a démantelé des camps de fortune situés non loin des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla et lancé des campagnes de régularisation de pas moins de 20 000 sans-papiers. Mais, cet afflux de migrants intervient dix jours seulement après que Rabat a prévenu l’Europe d’un boom migratoire à partir de son territoire, si le différend qui les oppose autour d’un accord de libre-échange sur les produits agricoles et de la pêche n’était pas aplani. En fin 2016, la Cour de justice européenne a, dans un arbitrage, décidé que le Sahara occidental qui est une ancienne colonie espagnole aujourd’hui contrôlée par le Maroc, n’était pas concernée par ledit accord, d’autant plus que son statut n’était pas encore arrêté par la communauté internationale.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie