Lutte contre la famine: urgence!

Commentaire.

Le soutien sollicité par l’Organisation des Nations unies (ONU) pour matérialiser le plan d’urgence de quatre milliards de dollars est la réponse idoine censée contrecarrer la famine qui sévit au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen.
On sait que la disette qui fait rage dans ces pays résulte de la guerre et de la sécheresse. On sait également que 20 millions de personnes sont menacées de mort dans les six prochains mois, si une aide d’urgence n’est pas mise à leur disposition. L’ONU, qui est née des cendres de la guerre et a vocation d’assurer la paix, ne pouvait pas rester insensible face à cette catastrophe humanitaire. Encore moins son secrétaire général, Antonio Guterrez. D’où son appel pressant aux Etats- membres, afin de pourvoir aux besoins des agences spécialisées d’ici la fin du mois de mars, dans le but de combattre la famine qui menace les principaux foyers de tension.
L’appel du secrétaire général a beau être pressant, il n’en demeure pas moins vrai qu’il émane du cœur. Les Etats-membres sont ainsi appelés à comprendre l’angoisse de ces populations et trouver des réponses à leurs besoins. Ils sont aussi conviés à manifester la solidarité mondiale qui porte la promesse de ne pas ignorer les laissés pour compte dans le cadre d’une action humanitaire œuvrant en faveur du développement durable et de la restauration de la paix. La crise de famine est d’autant plus critique que, pour la première fois en plusieurs décennies, quatre alertes à la famine sont lancées en même temps et nécessitent des interventions urgentes. Ce n’est donc pas un hasard si l’ONU agit déjà sur le terrain. Le 18 février dernier, des sacs d’aide alimentaire ont été distribués dans la région du Rubkuai au nord du Soudan du sud par le canal de l’une de ses agences spécialisées, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’ONU ne demande qu’à continuer à servir efficacement les populations avec le soutien des Etats-membres. Dans le strict respect du droit humanitaire international.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie