Education physique: Ngaoundéré en mode sport

Une marche sportive organisée samedi dernier, dans le cadre de la Journée nationale

 

Forte mobilisation samedi 18 février dernier à l’esplanade des services du gouverneur de l’Adamaoua au départ et à l’arrivée de la marche sportive. Ecoliers, étudiants, handicapés, forces de défense et de sécurité, personnels de l’administration, travailleurs du secteur informel, commerçants… ont pris d’assaut cette place symbolique. A l’occasion de la Journée nationale de l’éducation physique, une forte mobilisation a été observée. Les communautés étrangères, notamment tchadienne, centrafricaine, nigériane et nigérienne, entre autres, sont venues se joindre aux athlètes. Dimanche dernier, la journée a connu des prolongations avec une compétition de lutte traditionnelle. Les combats ont opposé les Camerounais aux lutteurs nigériens.
A la prison centrale de Ngaoundéré, une autre activité a été organisée. Une partie de futsal a  en effet tenue  également en haleine les prisonniers. « Les prisonniers méritent aussi de pratiquer  le sport. Cela contribue à leur bien-être physique et mental », a relevé Issa Hamadjoda, délégué régional des Sports et de l’Education physique de  l’Adamaoua. Pour la circonstance, des maillots, des ballons de foot et des vivres ont été remis aux détenus par le délégué régional des Sports. Autour des rencontres sportives de football, handball, volley-ball, les participants ont été sensibilisés sur les notions de fair-play et de respect de l’adversaire. La région de l’Adamaoua a bouclé la célébration de la Journée nationale de l’éducation physique par une course équestre courue.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie