Diffusion des œuvres cinématographiques : l’Etat rappelle à l’ordre

Le ministre Bidoung Mkpatt invite les acteurs de la chaîne à se conformer à la règlementation en vigueur en matière de visas règlementaires et d’affichage des restrictions d’âge.


C’est un rappel à l’ordre en bonne et due forme aux acteurs de la chaîne de diffusion des œuvres cinématographiques (distributeurs des films cinématographiques et audiovisuels, exploitants des salles de cinéma, cinéclubs, télédiffuseurs, promoteurs de projections occasionnelles). Dans un communiqué daté du 18 août dernier, le ministre des Arts et de la Culture, en sa qualité de président de la Commission nationale de contrôle des films cinématographiques et des enregistrements sonores, siffle la fin de la récréation. Bidoung Mkpatt dénonce la prolifération des œuvres sans visas réglementaires, ni affichage des restrictions d'âge. D’après le ministre, ces pratiques prolifèrent, en violation flagrante de la loi 88/017 du 16 décembre 1988 fixant l'orientation de l'activité cinématographique, qui dispose en son article 18 « qu'aucune œuvre cinématographique, quels qu'en soient le genre et le format, ne peut être distribuée ou exploitée au Cameroun en vue de sa représentation en séances publiques, à des fins commerciales, éducatives ou culturelles, s'il n'a obtenu le visa de la Commission nationale de contrôle des films cinématographiques et des enregistrements sonores, sauf dérogation réglementaire ». A cet effet, le Minac rappelle aux professionnels, que les activités de production, de distribution, d'exploitation et de diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles au Cameroun sont subordonnées à la délivrance des autorisations préalables, conformément au décret du 9 novembre 1990 portant obtention des autorisations d'exercice de l'activité cinématographique. 
Aussi, le ministre des Arts et de la Culture attire-t-il l'attention de tous les promoteurs d’espaces de spectacles cinématographiques, des agrégateurs de contenus audiovisuels, « sur l’obligation du respect des normes et de la législation en vigueur, dont la non observation expose les contrevenants aux sanctions administratives et pénales prévues par la réglem...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category