Grand prix cycliste international Chantal Biya : un Rwandais se distingue

Samuel Niyonkuru a gagné la troisième étape hier Ebolowa- Mengong-Sangmelima. Le maillot jaune est désormais au Slovaque, Pavol Rovder.

Il aura fallu 2h22'34" pour que le Rwandais Samuel Niyonkuru parcoure les 104,2 km sur l'axe Ebolowa- Mengong-Sangmelima. Une performance qui lui a permis de remporter hier la 3e étape de la 23e édition du Grand prix cycliste international Chantal Biya. Avec le même chrono, le Marocain, Oussama Khafi a occupé la deuxième position. Le Slovaque Pavol Rovder de Dukla Banska Bystrica est arrivé en troisième position en 2h22'39". « C'est tout à fait normal que les Rwandais gagnent cette étape. Sur la 2e étape, ils ne pouvaient vraiment pas tenter d'aller à l'échappée parce qu'il a beaucoup plu sur le parcours. Sous ces conditions météorologiques, les Algériens et les Marocains sont plus à l'aise », a expliqué Joseph Evouna, le directeur technique national de la Fédération camerounaise de cyclisme.
Grâce à son chrono, Palov Rovder est le nouveau maillot jaune.  L'écart a commencé à se creuser. Il est suivi du Marocain Oussama Khafi, qui est à deux secondes du Slovaque. Idem pour Samuel Niyonkuru. Ils sont 12 hommes à quatre secondes du maillot jaune, dont trois Camerounais : Clovis Kamzong Abossolo et Jérémie Kossoko Sadikou de la SNH Vélo Club et de Steve Ngueguim de la Cameroon Team. Victime d'une chute à l'entrée de la ville de Sangmelima, Artuce Tella souffre d'un déboitement de l'épaule selon les premières informations à notre disposition. Il pourrait ne plus continuer la course.
Hier matin, ils étaient 55 au départ, à la place des fêtes d'Ebolowa. Quatre coureurs manquaient à l'appel. Les Béninois Ezer Mensah et Émile Houeto sont hors délai à cause de leur chrono en deçà du temps requis. On a aussi eu deux abandons: le Burkinabè Vin...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category