Théâtre : sous l’œil de Neil-Adam Mohammedi

Des comédiens camerounais ont profité de l’expertise de le comédien-auteur-metteur en scène canadien au cours de l’atelier du jeu d’acteur tenu du 2 au 7 octobre dernier à Yaoundé.

Des séances photos mais également des instants de détente et de bonne humeur.  C’est dans cette belle ambiance qu’a pris fin samedi dernier à l’espace Karefour à Yaoundé, l’atelier du jeu d’acteur dirigé par Neil-Adam Mohammedi. Avant la dislocation, l’expert canadien a dirigé une dernière session avec sa classe de comédiens camerounais. Une quinzaine d’acteurs des deux sexes qui ont répété des scènes répétées quelques jours auparavant. Notamment celle de l’entretien d’embauche du maquilleur (au physique aguicheur) de la future mariée par le futur époux et de l’annonce des désirs d’avortement d’une nièce à sa tante. A la fin de chaque plateau, Neil-Adam Mohammedi glissait des observations et des astuces à chaque protagoniste pour étoffer son jeu. En matière d’expression vocale, ce dernier a procédé à des sortes d’auditions dans un registre de voix inhabituel. 
Des exercices de clown, de l’affrontement factice, du ridicule, du masque, de la sobriété qui ont meublé six jours d’incubation et de recherche. « On était dans un travail de recherche dans ce laboratoire d’exploration où il a été question de la déconstruction de l’acteur à la base afin que les comédiens exploitent leur propre personnalité, leurs propres images et souvenirs », a précisé Neil-Adam Mohammedi. Des matériaux intimes visant à initier les acteurs à s’accepter comme une pu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category