CAN U20: il faut se relancer

Après leur défaite face à l’Afrique du Sud,  les Lionceaux ont rechargé les batteries hier.

Chez les Lionceaux, la nuit du lendemain de la défaite était agitée. Et le réveil, lourd. La sélection nationale des moins de 20 ans, engagée à la 20e coupe d’Afrique des nations de la catégorie en Zambie, a reçu une déculottée contre l’Afrique du Sud 1-3. Le sélectionneur, Cyprian Ashu Besong, d’un naturel calme, a tancé ses poulains. Le ton était dur et fort. Normal de voir ces visages marqués au sortir des chambres du Kabelenge Lodge, gîte de la sélection nationale à Ndola. Les bouches s’ouvrent à peine pour formuler un « bonjour ». Les joueurs sont comme crispés. Ils ont le pas lourd. Mais, le staff technique a prévu quelque chose pour remettre les 21 joueurs dans le bain : une marche matinale.
Au départ de l’hôtel, l’on observe une forme de silence. Sur 500 m, la distance aide. Les muscles chauffent. La chaleur se répand dans le groupe.  Bon moment pour  « Papou », entendez Victor Mpindi Ekani, de lancer des vannes. On refait le match. L’autodérision prime. Eric Ayuk Mbu, buteur camerounais, alias tortue Ninja, alias « Never Fall », alias « Pélé »… est chambré. Non, sa façon d’annoncer l’heure du repas est reprise. « 12h30, le repas… » lancent en chœur  Papou, Soni, Cédric Chenkam et Tchamba. Mpindi ne va d’ailleurs pas hésiter à saisir l’appareil d’un reporter photographe pour servir quelques clichés à ses coéquipiers. On se prête au jeu. Le groupe part dans un fou rire. Non loin du Levy Mwanawasa stadium dans la province de Copperbelt, la balade matinale des Lionceaux en plein air dans une des rues de ce quartier huppé attire des curieux. Des automobilistes klaxonnent en faisant des signes comme pour encourager. D’autres, lancent un « Hello ! Sorry for yesterday » en signe de compassion. Le détour du sélectionneur qui vient de voir sur un étalage, des avocats, aussi gros que ceux de Mbouda ravive les commentaires.
La marche était nécessaire pour cette équipe. « Hier est passé. Nos pensées sont dirigées vers la confrontation face au Soudan. Je devais mettre de la bonne humeur. Entre nous, nous avons l’habitude d’essayer d’identifier nos coéquipiers via des visages des personnes lambda dans la rue. Cela aide à se décontracter », assure Mpindi. Au bout de 50 minutes et d’un trajet qui a aidé à faire transpirer plus d’un. Les Lionceaux sont prêts à entrer de nouveau dans l’arène. Contre le Soudan, il faudra y laisser « même sa peau ». L’honneur du drapeau n’a pas de prix. Le staff technique annonce une séance vidéo dans la journée avant la séance d’entraînement du soir. Les Lionceaux, derniers du groupe B, rencontrent demain, le Soudan.
 

Réactions:

Kevin Soni: « Il faut  regarder vers l’avant »

Milieu de terrain.

« Nous avons eu un match difficile. Nous n’avons pas su conserver le score plus de 10 minutes. Nous l’avons payé cher. L’après-match était dur. Nous n’avons pas eu beaucoup de communication entre nous. J’ai eu du mal à trouver le sommeil. Ce match nous servira de leçon pour avancer dans cette compétition. La marche a aidé à communiquer et voir où se trouvait la faille ».

Serge Martin Ngono: « Il faut  regarder vers l’avant »

Défenseur central.

« Après une lourde défaite comme celle contre l’Afrique du Sud, on a le profil bas. Le sommeil était difficile. Nous avons causé avec le coach. Mais dans la chambre, je n’ai pas cessé de repenser au match. Mais, après la balade et les remontrances du coach, nous nous sommes dit qu’il faut reconsidérer les choses et regarder vers l’avant. Ça fait mal mais nous devons nous focaliser sur la suite ».

Eric Ayuk Mbu: « Nous devons être plus collectifs »

Avant-centre des Lions.

« La nuit était dure. Nous nous sommes remis en question. J’ai regardé le match, j’ai vu les erreurs commises. J’ai difficilement trouvé le sommeil. Nous devons être plus collectifs. Cette marche était nécessaire. Nous sommes obligés d’accepter la défaite et de nous concentrer sur le prochain match ».
 

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category