Energie solaire: 100 mini-centrales déjà installées

Dans le cadre de l’électrification de 166 localités, une équipe du projet était vendredi à Bayomen pour les derniers réglages relatifs à la mise en service d’une mini-centrale.

A  Bayomen, localité du département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre, les populations attendent impatiemment la mise en service de la mini-centrale photovoltaïque récemment aménagée, pour bénéficier des bienfaits de l’énergie électrique. D’une capacité de 80 KW, l’ouvrage devrait permettre d’alimenter 120 ménages dans cette zone. Vendredi dernier, l’équipe du Projet d’électrification de 166 localités par systèmes solaires photovoltaïques est descendue dans la localité, question de sensibiliser les populations sur l’utilisation des compteurs prépayés, tout en les informant du métrage dans les prochains jours des poteaux électriques aux ménages.
Tout comme cette localité, 165 autres, reparties dans les 10 régions du pays, attendent d’être éclairées au solaire. En effet, 100 mini-centrales ont déjà été aménagées à travers le pays, dans le cadre du Projet d’électrification de 166 localités par systèmes solaires photovoltaïques initié en 2014 par le ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee). D’après Nelson Asanji Che, coordonnateur du projet, il vise la construction de 166 mini-centrales solaires d’une capacité totale de 11,2 MW, la mise en place des réseaux de distribution et l’installation d’un système de comptage et de facturation de l’énergie pour alimenter 22 000 ménages à travers les 10 régions. Ceci, en vue de pallier au problème d’électrification des zones non couvertes par le réseau Eneo.
« Le Projet constitue la phase pilote d’un vaste programme qui tend à l’électrification de 1000 localités par le même système », explique notre source. Les compteurs des mini-centrales photovoltaïques fonctionneront avec des cartes prépayées. « Si les abonnés ont besoin d’une consommation journalière, hebdomadaire ou mensuelle, ils pourront se procurer les cartes y relatives, les introduire par un code et bénéficier de l’électricité », explique le coordonnateur du projet.
Afin d’assurer l’opérationnalisation des infrastructures photovoltaïques déjà installées, le Minee a récemment recruté des ingénieurs, des techniciens, des monteurs et des commerciaux. Selon Nelson Asanji Che, « ce premier recrutement répond à un besoin de maintenance des équipements techniques d’une part et la gestion des questions administratives, financières et commerciales d’autre part ». Une  liste additive a été publiée compte tenu du taux de réalisation du projet dans les régions du Centre et du Sud, soit 30%, pour avoir des personnels immédiatement disponibles.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category