Barrage hydroélectrique de Lagdo : plus de 109% de réserve d’eau stockée

Grâce à l’abondance des crues de cette année, Eneo affirme avoir stocké plus de 4980 milliards de mètres cube d’eau.


Les pluies diluviennes cette année dans la partie septentrionale du Cameroun ont été une aubaine pour le barrage hydroélectrique de Lagdo. Les crues et les écoulements des eaux ont rempli le lac artificiel au point de déborder. Eneo, l’entreprise en charge de la gestion des eaux de cette retenue, a trouvé des mécanismes nécessaires pour stocker une certaine quantité d’eau, après avoir évacué le surplus. L’objectif étant de faire tourner à fond les turbines durant la saison sèche, dans le but de maintenir la continuité de la fourniture de l’énergie électrique durant toute l’année. C’est ainsi que le jeudi 30 novembre dernier, la 2e réunion du comité régional de concertation chargé du suivi opérationnel des eaux du barrage hydroélectrique de Lagdo s’est tenue dans cette ville lumière. Présidée par l’inspecteur général des services régionaux du Nord, Alim Garga, représentant le gouverneur, cette rencontre avait pour objectif principal d’apporter une expertise supplémentaire dans le cadre de la gestion des eaux du barrage, réserve stratégique de toute cette partie du pays.
Durant les travaux qui se sont tenus dans la salle de réunion de la Maison de la femme et de la famille de Lagdo, Eneo a présenté la situation de la centrale hydro-thermique. Pour un besoin utile de 4568 milliards de m3, les crues de cette année ont permis d’atteindre un volume de 4980 milliards m3. Ce qui fait une réserve d’eau stockée de l’ordre de 109%. Cette prouesse a été possible parce qu’Eneo a densifié le réseau des stations, les portant de six à 13, dont quatre stations hydrométéorologiques (Centrale de Lagdo, Grand capitaine, Tchollire et Buffle noir), deux stations hydrométriques (Poli et Madingring) et trois postes pluviométriques (Tama, Gop et Baikwa), selo...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category