Ethique et déontologie journalistiques : quatre médias sanctionnés

Les décisions sont tombées au terme des travaux de la 40e session ordinaire du Conseil national de la communication mercredi à Yaoundé.


Les membres du Conseil national de la communication (CNC) ont tablé sur cinq affaires. Les dossiers inscrits dans le cadre des travaux de la 40e session ordinaire de cette instance de régulation des médias ont connu leur verdict mercredi à Yaoundé. Les décisions ont été dévoilées au terme des travaux par le président du CNC, Joseph Chebongkeng Kalabubsu. Globalement, il y en a cinq : un non-lieu à suivre ; la suspension de deux organes pour une durée allant d’un à deux mois ; l’avertissement d’un directeur de publication ; la suspension de trois directeurs de publication pour une durée d’un à deux mois ; et enfin, la suspension de deux professionnels des médias d’un à deux mois.
Dans le détail, la première affaire oppose la société Congelcam S.A et Sylvestre Ngouchinge, son président directeur général, au journal « L’Indépendant », son directeur de publication et au journaliste Mota’a Bila. Le PDG de Congelcam attaque ce journal pour la publication d’informations qui l’accusent d’importer du poisson pourri et de pratiquer des fraudes fiscalo-douanières. Le CNC a décidé de « suspendre respectivement pour une durée d’un mois l’organe de presse écrite dénommé « L’Indépendant » et Max Mpandjo, de sa fonction de directeur de publication et de l’exercice de la profession de journaliste au Cameroun. » Dans la deuxième affaire, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup), Wilfred Ngyongbet Gabsa a déposé une plainte contre l’organe de presse « Le Zénith », son directeur de publication et la journaliste Alice Suzanne Penda. Motif : publication d’informations non fondées qui l’ont présenté comme le responsable de manœuvres dolosives au Minesup, relativement à l’attribution des marchés publics. Sur ce cas, le CNC a décidé de suspendre Flash Zacharie Ndiomo, le directeur de publication, pour un mois, ainsi que sa collaboratrice.
Autre dossier, l’affaire opposant le ministre par intérim des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, le Pr. Fuh Calistus Gentry, au journal « Le Point Bihebdo » pour publication de déclarations de nature à porter atteinte à son image. Au regard du rectificatif fait par le journal, le CNC a décidé d’adresser un avertissement à Thierry Patrick Ondoua, le directeur de la publication, et de la suspension du journaliste Etienne Owona de l’exerc...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category