Chine-Union européenne : les espoirs d’un sommet

Ursula von der Leyen et Charles Michel, deux responsables européens ont rencontré hier Xi Jinping à Pekin.

 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel, ont rencontré hier à Pékin, le président chinois, Xi Jinping dans le cadre du Sommet Chine-Union européenne (UE). L’équilibre de la relation commerciale est l’un des points importants de l’agenda, car en deux ans, le déficit commercial entre les deux parties a doublé et a atteint 390 milliards d’euros en 2022. Le rééquilibrage demande un plus grand engagement de la part de la Chine. Mais, entre les deux partenaires, les rapports sont tendus. En effet, depuis la crise entre la Russie et l’Ukraine, la Chine appelle au respect de l’intégrité territoriale de tous les pays même comme elle n’a jamais condamné Moscou. Xi Jinping va tenter de rassurer les leaders européens sur l’orientation que prend l’économie de son pays.
La Chine est le plus important partenaire commercial de l'UE, mais les sujets de division ne manquent pas. Tandis que l’UE appelle à traiter les déséquilibres et différences et veut « une relation stable et mutuellement profitable », la Chine estime qu’ils doivent « répondre ensemble aux défis mondiaux ». La politique d'exportation de l'Union européenne vers la Chine, assortie de restrictions à l'exportation de produits de haute technologie, n'est pas appréciée par Pekin. « La politique industrielle agressive de la Chine est considérée par la Commission européenne comme une concurrence déloyale, compte tenu des importantes subventions accordées à des industries clés qui concurrencent les industries européennes, non seulement en Chine, mais de plus en plus sur les marchés tiers et dans l'UE », not...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category