Port autonome de Kribi: l’équipe dirigeante est connue

Au terme du conseil d’administration tenu mardi à Yaoundé, Jean Paul Simo, Patrice Melom et Harouna Bako, ont été respectivement nommés président du conseil d’administration, Dg et Dg adjoint.

Jean Paul Simo, Patrice Melom et Harouna Bako. Trois noms, trois visages appelés à présider aux destinées du Port autonome de Kribi (PAK). Le premier comme président du conseil d’administration, le deuxième en tant que directeur général et le troisième comme directeur général adjoint. Le suspens aura duré environ 3h30 mn. Le temps pour le ministre des Transports (MINT), Edgard Alain Mebe Ngo’o, de présider à huis clos le premier conseil d’administration du PAK en présence des membres du conseil, récemment nommés. Puis, devant une assemblée constituée d’hommes de médias et des familles des promus. Edgard Alain Mebe Ngo’o, a solennellement présenté les dirigeants désignés. Occasion pour lui  d’adresser ses chaleureuses félicitations à la toute première équipe dirigeante du PAK, tout en lui promettant le soutien et l’assistance du MINT, l’administration de tutelle, dont il assure la charge. 
Après l’euphorie et l’effervescence, il faut à présent penser l’opérationnalisation du Complexe industrialo-portuaire de Kribi (CIPK). La ville balnéaire qui, d’après le ministre Edgard Alain Mebe Ngo’o, devra devenir la principale plateforme logistique en Afrique centrale, dans le Golfe de Guinée et sur toute les routes maritimes vers l’Europe et l’Asie. « Votre prise de fonction intervient au moment où l’économie camerounaise qui va faire face au démantèlement tarifaire prévu dans les Accords de partenariat économique (Ape) se doit d’être plus compétitive», a-t-il relevé. Comme première mission donc, le trio devra permettre au PAK de contribuer à la réduction des coûts et les délais de passage portuaires des marchandises à l’importation, à l’exportation et en transit vers les pays de l’hinterland ainsi qu’à la facilitation des échanges avec le Cameroun. 
Le management du port a été appelé à mettre en œuvre sa riche expérience afin que les activités démarrent effectivement dans les plus brefs délais. Au rang de celles-ci, la signature  des contrats de concession avec les adjudicataires retenus par le gouvernement, l’organisation des dessertes du PAK et la finalisation du manuel de procédures en relation avec la direction générale des Douanes. Il devra également organiser le cabotage (navigation-Ndlr) entre la structure et le Port autonome de Douala, pour pallier les insuffisances des dessertes terrestres.
Aucune crainte que les défis attribués seront relevés, au vu de la solide carrière administrative du PCA, âgé de 51 ans, Chargé de mission à la Division des Affaires économiques du Secrétariat général de la présidence de la République. Quant au Dg adjoint, âgé de 52 ans, il est magistrat de 4e grade et occupait jusqu’ici les fonctions de procureur général près la Cour d’appel de l’Ouest. Avec le succès engrangé par Patrice Melom, comme coordonnateur de l’unité opérationnelle du CIPK depuis 2012, on peut espérer que cet ingénieur statisticien, ancien cadre au Secrétariat général de la présidence de la République et du contrôle supérieur de l’Etat, âgé de 55 ans, pourra mener à bon port la structure dont il a désormais la charge. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie