Soins de santé à Mbouda

Les consultations effectuées le 28 février dernier portaient notamment sur le dépistage des maladies des yeux, du diabète, du Vih/Sida.

Le centre de promotion de la Femme et de la Famille de Mbouda s’est transformé en véritable centre de santé le 28 février dernier. A l’initiative du délégué département Minproff des Bamboutos, Chantale Nzotcha, une campagne gratuite de dépistage du diabète, du Vih/Sida, de prise de l’hypertension artérielle et de consultations ophtalmologiques a été organisée. C’est dans le cadre des activités marquant la célébration de la Journée internationale de la femme (JIF), le 8 mars prochain. Près de 300 femmes issues de catégories socioprofessionnelles diverses ont fait le déplacement. Rossi Mouafo, 40 ans, résidant au quartier Montchio, était présente. « J’ai fait le test de l’hypertension pour me rassurer que je ne peux pas avoir un AVC avec le temps. Les infirmiers m’ont juste recommandé de faire du sport comme la marche à pied », souritelle. La présidente du comité d’organisation de la JIF 2017 dans les Bamboutos, Bernadette Nguelewou, a encouragé ses « soeurs » à bien suivre leur état de santé avant de se rendre au travail ou au champ. L’approche genre était au rendezvous. Papa Tchio, par exemple, a subi un diagnostic des yeux pour évaluer son acuité visuelle. L’enseignant de 59 ans est reparti avec des produits (collyres, pommades et comprimés) pour corriger sa vision. L’équipe ophtalmologique conduite par la fondation MOJE était constituée d’ophtalmologistes, d’opticiens. « Cette campagne vise à déceler de potentiels cas d’amétropies comme la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie. Vous savez, la femme sans les yeux ne peut pas bien lire et ne peut pas contribuer au développement », a déclaré le chef d’équipe, Jean Momo. Pour ceux qui présentaient des défauts de vision, la fondation va fabriquer des lunettes et les leur remettre dans les tout prochains jours.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie