Inondations en Inde: plus de 300 morts dans des inondations

Les pluies de mousson qui s’abattent à l’Est et au Centre du pays ont déjà provoqué d’importants dégâts matériels et obligé des millions d’habitants à s’enfuir.

Avec le retour des pluies de mousson depuis quelques jours, les habitants de l’Est et du Centre de l’Inde passent des moments difficiles. Selon de nombreuses sources concordantes, plus de six millions de personnes sont touchées par les inondations qui ont englouti des villages entiers, ravagé des cultures, endommagé des routes et perturbé des lignes électriques et téléphoniques. Madhya Pradesh, le Bihar, l’Uttar Pradesh, le Rajasthan et l’Uttarakhand sont les Etats les plus touchés par ce déluge. Des camps de secours ont été aménagés pour accueillir les sans-abri. Le dernier bilan fourni par les officiels fait état de plus de 300 morts. 
A Bihar, les inondations dues à la crue ont englouti les basses terres, les maisons et les champs de cultures», a déclaré Zafar Rakib, un magistrat du district de Katihar, l'un des 24 districts sur 38 districts de Bihar affectés. «Nous avons déplacé la population vers un terrain plus élevé et fourni du riz cuit, de l'eau potable», a-t-il ajouté. De l’avis des secouristes, les décès sont principalement dus à la noyade, à l’électrocution et aux blessures causées par l’effondrement des bâtiments.
Avec les fortes pluies qui tombent durant la saison de mousson qui dure en Asie du Sud entre juin et septembre, l’Inde et le Pakistan en sont régulièrement victimes. En août 2010, les intempéries ont fait 300 morts et ravagé la ville de Leh en Inde. En septembre 2014, les deux pays ont enregistré 300 morts du fait de ces intempéries. Tandis qu’en juillet dernier, 83 personnes ont péri du fait de fortes pluies torrentielles. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie