Comptes communaux: la Chambre des comptes veut y voir clair

Les magistrats de cette institution suivent une formation au logiciel SIM_ba à Kribi.

La ville de Kribi abrite depuis hier un atelier de formation des magistrats de la Chambre des comptes de la Cour suprême et leurs collaborateurs au logiciel de gestion budgétaire et comptable SIM_ba. Il est question pour ces magistrats de mieux juger les comptes administratifs et de gestion, les balances des comptes ainsi que les états de synthèse des communes.
Le logiciel SIM_ba, développé par l’Association internationale des maires francophones (AIMF), a été présenté aux magistrats comme étant un outil capable de donner des résultats probants. Il facilite également l’édition des états financiers des communes et leur dépôt dans les délais à la Chambre des comptes. Bref, il améliore de manière progressive la gouvernance locale. « Ce logiciel va résoudre plusieurs problèmes. Très souvent, le maire et le receveur municipal ne s’accordent pas sur les chiffres. Ceci finit par créer un flou dans les comptes de la commune. Avec SIM_ba, on va facilement détecter l’erreur », soutient Emmanuel Elimbi Ndoumbé, responsable administratif et financier du Programme national de développement participatif (PNDP).
Les travaux de Kribi dont l’ouverture a été présidée par le préfet de l’Océan, Antoine Bisaga, sont organisés par le Programme national de développement participatif (PNDP). L’organe, depuis avril 2016, est dans une phase de consolidation des acquis dont l’objectif est de renforcer la gestion des finances publiques locales et le processus de développement participatif dans les communes pour une meilleure fourniture des infrastructures sociales et économiques durables.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category