Culture de la résilience : des femmes plus aguerries

Un forum d’échanges sur la question a été organisé à leur intention vendredi dernier à l’Enam, par les dames des services rattachés à la présidence de la République.

«Chacune doit partir d’ici en sachant qu’il faut trouver un équilibre entre la vie familiale et professionnelle. Même si le patron est teigneux, la femme doit être résiliente pour s’en sortir ». La déclaration de Marlyse Mendoua-Bella, inspecteur d’Etat au Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) provoque un tonnerre d’applaudissements à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam). Le forum d’échanges organisé vendredi dernier par les dames des administrations rattachées à la présidence de la République  ( le Secrétariat général de la présidence, le Consupe, le ministère des Marchés publics et  l’Agence de régulations des marchés publics) a permis à plusieurs femmes d’apprendre. « Il faut identifier et développer des aptitudes individuelles en milieu professionnel aboutissant à la résilience. La résilience est cette capacité à rebondir lorsqu’on est face à un choc », a expliqué Mme Marlyse Mendoua-Bella. A l’en croire, la résilience est très importance dans le monde du travail. Elle permet de vaincre les difficultés, d’assurer la santé mentale et de mener sa carrière à bon port. « Il n’y a pas nos maris au travail. Au bureau, la femme doit se battre, avoir des arguments et des atouts», conclura-t-elle. Pour y arriver, l’inspecteur d’Etat conseille d’être sûre de soi, de s’auto-évaluer, de réguler ses émotions...
Pour Suzanne Etoga Onana, point focal genre à la présidence, quand on est résiliant, on est capable de rebondir après un problème. La rencontre organisée sur le thème «  Management de crise et culture de la résilience dans un environnement de travail en mutation », a connu plusieurs interventions, dont la communication spéciale du représentant résidant de l’IAI-Cameroun Armand Claude Abanda, sur « L’emploi face à la révolution numérique, un défi pour les femmes ». Le forum s’est déroulé en présence du ministre délégué à la présidence chargé du Consupe, Mbah Acha Fomundam et du directeur général de l’Enam, Linus Toussaint Medzana.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie