Nécrologie : l'écrivaine Maryse Condé est décédée

L’une des grandes figures de la littérature guadeloupéenne est morte dans la nuit de lundi à 90 ans.

Le monde de la littérature est en deuil. Maryse Condé, écrivaine guadeloupéenne est morte dans la nuit du 1er au 2 avril de suite de longue maladie à l’hôpital d’Apt en France, selon l’Agence France Presse. Elle était âgée de 90 ans. De son vrai nom, Maryse Liliane Appoline Boucolon, l'écrivaine disparue était auteure d'une trentaine de titres, dont des romans, des essais et des titres pour la jeunesse. Un travail qui lui a valu de nombreuses récompenses. En 2018, à Stockholm, elle a remporté le Nobel de Littérature, mais cette récompense suprême est repoussée à cause du scandale MeToo - le « nouveau prix de littérature », lancé par la « Nouvelle Académie » et considéré cette année-là comme le prix Nobel pour son roman « Le fabuleux et triste destin d’Ivan et Ivana ». Il s’agit d’une œuvre, qui décrit « dans un langage précis les ravages du colonialisme et le chaos du post colonialisme », selon la Nouvelle Académie. A côté, elle a remporté d’autres distinctions comme le prix Carbet de la Caraïbe, prix Marguerite Yourcenar ou encore Grand prix Littéraire de la femme et le Prix Tropiques.
Son tout premier roman est « Hérémakhonon », paru en 1976. Mais c’est précisément en 1980 que l’auteure s’est fait connaître grâce à son roman « Ségou, épopée romanesque en deux volumes ». Tout au long de sa carrière d’auteure, elle a exploré des thèmes comme la condition de la femme caribéenne, l’esclavage, les relations complexes entre l&rsq...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category