Entrepreneuriat agricole: du soutien pour 20 jeunes

Intégrés au programme New Generation, ces jeunes de Souza conduisent actuellement une pépinière de 17 mille plants.

«Quand la campagne est terminée, vous démontez votre pulvérisateur, vous en vérifiez bien les pièces et vous le rangez. C’est compris ? ». Sous le toit en paille d’une pépinière à Grand Souza, dans l’arrondissement de Fiko (Moungo), à une trentaine de kilomètres de Douala, quelque vingt jeunes suivent avec attention les explications d’un formateur ce 7 mars. C’est une activité du programme New Generation du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), qui vise à accompagner l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans ces filières.
Devant des rangées de plants ensachés, un autre formateur prend le relais, axant son propos sur l’importance de bien gérer les produits de traitement, d’éviter le gaspillage, etc.
« Nous sommes en pépinière. Ces jeunes ont reçu du matériel, et il était question de leur apprendre comment l’utiliser. Ils ne sont qu’au début de leur formation », explique Sylvestre Mbo’o, du CICC. La formation dure effectivement trois ans, et les bénéficiaires basés à Grand Souza ont déjà une idée de la suite : se constituer en coopérative, afin de capitaliser au mieux les enseignements reçus. La pépinière actuellement conduite compte quelque 17 mille plants, ce qui permettra de lancer « une douzaine d’hectares », explique Sylvestre Essono, directeur des Opérations au CICC.
A relever, ces jeunes, qui en sont donc à leur première année dans le programme New Generation, y ont été amenés par Marème Malong, opérateur agricole de la localité. « Nous allons par la suite mettre à leur disposition un hectare par personne et par an, qu’il s’agisse de terres communautaires ou de terres en propriété privée », a-t-elle confié à CT.
Outre les produits phytosanitaires, les semences et les sachets déjà reçus, les jeunes de Grand Souza susmentionnés ont réceptionné hier, 7 mars, du petit matériel agricole. Ceci pour « compléter le package d’appui indispensable à l’obtention de bons plants, gage d’une plantation de cacaoyers performante », explique-t-on du côté du CICC.
Depuis son lancement il y a cinq ans, le programme New Generation a déjà encadré plus de 1 400 jeunes, dont près de 400 entrants en 2016. Sur le terrain, cela s’est traduit par le lancement de plus de 1 500 nouveaux hectares de cacaoyères. Pour 2017, le programme compte franchir le cap de 1000 nouveaux jeunes – 800 pour la cacaoculture et 200 pour la caféiculture.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie