Haricot : de nouvelles variétés disponibles

Un atelier de présentation a été présidé le 24 mai dernier à Yaoundé par le directeur général adjoint de l’Institut de recherche agricole pour le développement, Dr Francis Ngomè.

Le directeur général adjoint de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad), Dr Francis Ngomè, a présidé le 24 mai dernier à Yaoundé, un atelier de démarrage du projet intitulé Technologies pour la transformation agricole africaine (TAAT), sur la chaîne de valeur du haricot à haute teneur en fer. Ce projet financé par la Banque africaine de développement (BAD) a pour objectif de renforcer les capacités et les mécanismes de mise à l’échelle de technologie éprouvée pour la transformation de l’agriculture africaine en augmentant la productivité. « Cet atelier est l’occasion pour nous d’identifier et de proposer des actions à mener pour une meilleure promotion de haricot à haute teneur en fer au Cameroun », a indiqué Dr Francis Ngomè. Selon lui, la mise sur pied d’une telle initiative permettra au Cameroun non seulement de garantir sa souveraineté alimentaire, mais aussi d’accélérer le processus d’import-substitution impulsée par le chef de l’Etat. 
Au cours de cette rencontre qui a réuni producteurs, transformateurs, experts camerounais et kenyans et ingénieurs de drones agricoles, il a été présenté plusieurs nouvelles variétés de haricot riche en fer et protéines dont les plus riches en micronutriments (fer et zinc). Les volu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category