Enseignement supérieur: deux instituts privés épinglés

D’après un communiqué du Pr. Jacques Fame Ndongo, les diplômes délivrés par les établissements PAID et St Monica University de Buea ne sont pas reconnus. 

Les étudiants détenteurs de diplômes de licence, master, doctorat et Ph.D de l’Institut panafricain pour le développement (PAID) et de St Monica University de Buea se mordent actuellement les doigts. Le communiqué du ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), le Pr. Jacques Fame Ndongo publié dans l’édition de Cameroon Tribune du mercredi 23 août 2016 est clair. Les diplômes  de licence, Master et Doctorat délivrés par PAID ne sont pas reconnus par le Minesup. Cette mise en garde concerne également les étudiants inscrits en cycle doctorat/Ph.D à St Monica University de Buea. S’agissant particulièrement du PAID, le Minesup fait savoir  que cet institut n’est pas accrédité par son département ministériel. Il en est de même pour St Monica University de Buea qui n’est pas non plus habilité à offrir ce type de formation ou à délivrer tout autre diplôme reconnu ou équivalent.
« Le PAID existe depuis une trentaine d’années et dispose d’un cahier de charges bien précis à savoir recycler les travailleurs dans le domaine du développement. Ce n’est pas une institution académique. Et cette formation ne va pas au-delà de deux ans », explique un responsable au Minesup. Et d’ajouter que : «  d’après nos investigations, ils se sont lancés dans ce processus depuis quatre ans. L’institut s’est rapproché de l’université de Buea qui les a  référés à la tutelle pour être en règle. Les responsables n’en ont fait qu’à leur tête. On n’oblige personne à se rapprocher  du Minesup, mais, ils ne vont pas nous empêcher de faire notre travail ».
Pour remédier à l’illégalité entretenue par certains Institutions privées d’enseignement supérieur (Ipes), le Minesup invite tous les candidats à bien vouloir toujours vérifier le statut d’accréditation des « vendeurs d’illusions » dans le site de son département ministériel ou appeler pour des informations supplémentaires. « Lorsque les offres sont proposées aux parents et aux étudiants, ils doivent se rassurer de leur légalité avant d’engager des sommes faramineuses pour des cycles de formation », conclut notre source. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie