Développement de l’intelligence artificielle : a la recherche d’une stratégie

La septième édition des Journées africaines de l’intelligence économique, les 30 et 31 mai derniers à Yaoundé a abordé les actions à poser pour maîtriser cette technologie.


L’intelligence économique est cette touche qui vient améliorer la productivité, booster la compétitivité et aider à saisir les opportunités offertes par le marché mondial. La septième édition des Journées africaines y dédiées organisée par le Centre africain de veille et d’intelligence économique (Cavie) les 30 et 31 mai derniers a mis en lumière le rôle de l’intelligence artificielle (IA) dans la vie de tous les jours. Le thème « Apport de l’intelligence artificielle aux performances des acteurs publics et privés africains » a permis de faire un round-up des opportunités, défis et leviers à actionner pour permettre aux acteurs locaux de saisir la vague de cette révolution.
En ouvrant cette septième édition, le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a souligné l’impératif de développer des régulations pour gérer les implications éthiques, légales et sécuritaires de l’IA, à l’effet de protéger les données et renforcer la cybersécurité. « Parler de l’intelligence économique sans y introduire l’IA aurait été inefficace. La révolution numérique est irréversible. Les acteurs africains du public et du privé doivent saisir cette opportunité. Il y a des préalables à mettre en place et des défis à relever pour avancer en toute sécurité avec l’IA », a déclaré le Minpostel. De l’avis du directeur général de l’Economie et de la Programmation des investissements publics au ministère de l’Economie, de l’Aménagement et de la Planification du territoire (Minepat), Isaac Tamba, représentant du ministre, il est essentiel d’intégrer l’IA dans les politiques publiques. « Nous avons entrepris, il y a quatre ans, d’élaborer une stratégie d’intelligence &eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category