Electricité : le réseau interconnecté Nord bientôt renforcé

Ce sera grâce à deux nouvelles centrales, fruit d’une coopération entre Eneo et l’entreprise norvégienne Scatex, seront mises en service dès l’année prochaine.


« Les deux nouvelles centrales solaires de Maroua et Guider, extension des deux premières, seront progressivement mises en service à partir de juillet 2025. Elles permettront de satisfaire les besoins croissants des populations et entreprises tout en évitant la résurgence d’un déficit en énergie électrique dans le Réseau interconnecté Nord (RIN).» Cette bonne nouvelle est contenue dans un communiqué de Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee) rendu public lundi dernier. C’est que, le 5 juin dernier, l’opérateur de distribution et de commercialisation de l’énergie au Cameroun, Eneo, a signé un contrat de location-rétrocession avec l’entreprise norvégienne Release by Scatec pour l’installation de deux nouvelles centrales solaires photovoltaïques à Maroua et à Guider pour une capacité totale additionnelle de 28,6 mégawatts-crêtes avec 19,2 mégawatts heures de stockage.
Il faut dire qu’en septembre 2023 deux premières centrales modulaires (panneaux et batteries mobiles) d’une capacité de 35,8 Mégawatts-crêtes avaient été inaugurées à Maroua et à Guider. Le Minee expliquait que la mise en marche, quelques mois plus tôt, de ces deux centrales permettait d’assurer un certain équilibre entre l’offre et la demande en énergie électrique dans le RIN. En effet, l’injection progressive dans le réseau interconnecté nord de l’énergie produite par lesdites centrales, associée au retour d’une hydrologie favorable depuis le mois de juin 2022 dans le bassin de la Bénoué, avait permis d’améliorer de manière substantielle la qualité du service public de l’électricité. On avait ainsi pu arrêter les centrales thermiques de Ngaoundéré, Djamboutou, Maroua et de Kousséri, utilisées pour renforcer l’offre de production dans cette partie du pays, générant ainsi des économies budgétaires sur l’achat des combustibles pour l’Etat. En fin d’année 2023, le Minee indiquait que ces deux centrales solaires photovoltaïques avaient déjà injecté environ 45 000 Mégawatts-heures d’énergie électrique dans le RIN équivalent à une économie réalisée d...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category