Festival Minkana: le conte à l’honneur

La 3e édition de cet événement dédié à l’art oratoire lancée le 17 mars dernier, s’achève ce jour à Yaoundé.

C’est un art d’un style particulier qui réunit nombre de spectateurs depuis le 17 mars dernier à l’Institut français antenne de Yaoundé. Un art qui se vit, s’écoute : le conte. Vendredi dernier, le festival Minkana a ouvert ses portes au grand public de façon peu commune. Tout est partie de l’histoire d’un poisson fan de football qui a fini par sortir de son aquarium grâce à un moustique sorcier qui lui a octroyé des pieds. Il tombe amoureux d’une fille qui bien que n’aimant pas le poisson finira par le manger. La morale de ce conte inventé de manière interactive par les spectateurs et les organisateurs du festival Minkana est toute avouée : « Lorsque vous rencontrez une fille, elle finira par vous mettre dans la sauce ». La suite de la soirée a conduit le public au pays du peuple Ekang. Les spectateurs ont pu découvrir l’histoire d’Eyenga, racontée par le conteur Zikoko. Eyenga qui, partie pour un voyage de deux jours, n’est jamais revenue retrouver son Zikoko. Elle était en réalité une revenante…
Par la suite, c’est la troupe Minkana qui a présenté « La chaise », un conte émouvant raconté de façon théâtrale. Il parle de deux frères, Zing et Zang, devenus orphelins après que leurs parents ont été tués par des sorciers du village. Ils survivent dans la forêt grâce à leur talent de conteur, mais l’égoïsme de Zing, le grand frère, finira par les séparer. Des histoires comme celle-là pleines de sagesse et d’enseignement, il y en aura tout au long du festival.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie