Présidentielle française 2017 : dans le vif du sujet

Un débat télévisé a réuni lundi les cinq principaux candidats sans vainqueur ni vaincu.

Lundi soir les cinq principaux candidats à l’élection présidentielle étaient aux prises lors du premier débat télévisé de la campagne. Ce débat devait permettre à certains d’entre eux de relancer leur campagne électorale. Au terme de l’exercice, mardi, les premières réactions ont laissé entendre que le débat bien que suivi par plus de 10 millions de téléspectateurs n’a permis à aucun des cinq candidats présents sur le plateau de marquer de manière décisive les esprits. Sur la prestation des différents candidats, les avis divergent. Ainsi, les premières enquêtes d’opinion après le débat, ont laissé entendre que  le candidat Emmanuel Macron avait été le plus convainquant de tous, devant Marine Le Pen, François Fillon et Jean Luc Mélenchon. A contrario, dans les médias français mardi, Emmanuel Macron a été très souvent critiqué pour n’avoir pas su se montrer à la hauteur de l’événement.
Quoi qu’il en soit, il semble bien que le débat télévisé de lundi soir ait donné le coup d’accélérateur  à la campagne. Pendant des semaines, le message des candidats a été rendu inaudible par les affaires judiciaires qui concernent certains d’entre eux. On semble être entré dans le vif du sujet. Et même si les candidats n’ont pas pris beaucoup de risques, ils se sont enfin exprimés sur les questions de fond qui intéressent les Français. D’abord calme et corseté à la limite de l’ennui, le débat de lundi s’est animé. Les candidats sont progressivement de leur coquille pour s’affirmer. Ils se sont opposés sur de larges thèmes comme la sécurité, l’immigration, les retraites ou encore l’Europe. Et à force de vouloir convaincre, ils ont servi au public quelques contrevérités ou des exagérations dans leurs argumentaires, qui depuis sont brocardés par les états-majors.  Ainsi Marine Le Pen a gonflé les chiffres du chômage, tandis que François Fillon en faisait de même sur ceux des demandeurs d’asile. Pour sa part Emmanuel Macron s’est fourvoyé sur les peines de prison.
Toujours est-il que malgré tout ce qui a été écrit et dit sur le débat télévisé de lundi soir, les électeurs français ne semblent pas avoir été influencés dans leurs convictions. Comme depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron et Marine Le Pen tiennent toujours la corde pour se qualifier pour le second tour. Hier un sondage Harris Interactive effectué pour le site internet Atlantico à la suite débat télévisé de la présidentielle, révèle que 22% des Français souhaitent la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, 20% de Marine Le Pen, et 18% de François Fillon.  En outre ce sondage, Emmanuel Macron apparaît comme le candidat ayant le plus convaincu les Français (38%).
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category