Affaire Ayah Paul Abine: la demande de mise en liberté rejetée

Les avocats du suspect ont déclaré hier qu’ils vont faire appel de cette décision du président du TGI du Mfoundi

 

Hier à 13h30, quand Ayah Paul Abine, avocat général près la Cour suprême, sous bonne escorte, descend l’escalier pour se diriger vers le véhicule qui le reconduit à son lieu de garde à vue, la déception et la tristesse se lisent sur les visages de ses avocats et des membres de sa famille. Approchés par les reporters de CT, deux avocats révèlent que la demande de mise en liberté du prévenu a été rejetée. Ils ont annoncé qu’ils vont faire appel. L’un d’entre eux, très pressé, ajoutera qu’ils ont appris qu’« Ayah Paul Abine a été arrêté suite à un avis de recherche ».
Telle est l’ambiance qui a suivi hier la fin de l’audience. Comme le 16 mars 2017, celle-ci s’est tenue à huis clos au bureau du président du Tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi, après le renvoi qui avait suivi les échanges. La deuxième audience s’est déroulée hier en présence des représentants du ministère public et de la défense, un collège constitué de plusieurs avocats : Me Luke Kisob, conseiller principal d’Ayah Paul Abine ; Me Ndong Christopher ; le Pr Maurice Kamto et Me Mbufor John. Ces derniers avaient saisi le juge dans le cadre d’une procédure de l’habeas corpus afin de demander la mise en liberté immédiate de leur client, interpellé le 21 janvier 2017. Jeudi dernier, ces avocats, qui estiment que les droits de leur client ont été violés au moment de son arrestation, avaient également déclaré avoir appris ce jour-là les motifs de l’interpellation : complicité et apologie du terrorisme et rébellion, sécession, propagation de fausses nouvelles.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category