Des « tontines » pas comme les autres

Jules Guilain Kenfack, ingénieur camerounais a mis au point une application pour améliorer ce concept.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

La « tontine » prend une autre dimension. Grâce à Jules Guilain Kenfack, ingénieur camerounais en informatique et télécommunications, une application Internet permettant la gestion en ligne de ces associations de collecte de fonds existe désormais. Elle s’appelle «Djangui», appellation familière donnée à ces tontines au Cameroun. Selon le concepteur, grâce à cette application, il n’y a plus de frontières entre les membres de ces cotisations, quel que soit l’endroit où ils se trouvent dans le monde. Avec «Djangui», ils peuvent payer leurs frais de tontine via Paypal, Orange Money et MTN Mobile Money. Il leur est également possible d’échanger avec les autres membres à travers un service de messagerie instantané. Les autres activités de la tontine n’auront plus de failles, entre tirages au sort automatiques, vote des membres du bureau et obtention des comptes-rendus des réunions, emprunts dans le compte, restitution des rapports des réunions par vidéo-conférence, etc.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category