Lékié: le serment de solidarité

Engagement pris à Sa’a et à Monatélé où on a célébré avec faste l’anniversaire du parti au pouvoir sous la conduite du ministre Henri Eyebe Ayissi

 

Il y avait fête vendredi dernier dans l’arrondissement de Sa’a, département de la Lékié. Motif : célébration des 32 ans du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Henri Eyebe Ayissi, chef de la délégation permanente départementale du Rdpc, invité spécial du président de la section, Anicet Minsouma Bodo, en a profité pour lancer un vibrant appel quant à l’impérieuse nécessité du maintien de la stabilité des institutions politiques, socle du contrat social national. Dans leurs allocutions respectives, les présidents de l’Organisation des femmes du Rdpc, Marie Ayissi et de l’organisation des jeunes du parti, Magloire Ounguéné, ont également appelé à une résistance face aux troubles à l’ordre public et à une forte mobilisation autour des idéaux d’unité et de paix prônés par le parti. Car pour eux : « Sa’a ne doit pas faillir ». 
A Monatélé, dans la Lékié Ouest I où le ministre Henri Eyebe Ayissi s’est par la suite rendu aux côtés du président de section, Louis Max Ayina, le message délivré ici a porté sur le soutien permanent au parti, ainsi qu’à son leader, le président de la République, Paul Biya, dans sa quête de stabilité nationale. Il en a profité pour rappeler l’importance de l’école et de la promotion du multiculturalisme. D’où la motion de soutien adressée notamment pour la création de la commission nationale de promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category