Banyo: le pacte de fidélité renouvelé

Abba Sadou, délégué permanent du parti a remobilisé les militants. Il a par ailleurs annoncé la poursuite du désenclavement du département

 

Quoi de plus symbolique qu’une pluie pour réchauffer une relation ? L’idylle entre le RDPC et le Mayo-Banyo. Le 23 mars dernier, une grosse averse s’est abattue sur le département. Abba Sadou, ministre délégué à la présidence, chargé des Marchés publics, délégué permanent du RDPC dans le Mayo-Banyo, venait alors de boucler à Bankim avec le premier meeting dans la localité. La célébration de l’an XXXII du RDPC, un « évènement historique », pour reprendre l’expression de Hamida Dewa,  président de la section Mayo-Banyo Nord, apporte de bonnes nouvelles à ce département à vocation agro-pastorale par excellence et terre d’intégration par référence. Après une longue saison sèche, les pluies sont de retour. Avec elles, le début des semailles, lancées à l’occasion par Abba Sadou à l’esplanade de la Permanence RDPC de la ville.  De Bankim à Banyo en passant par Mayo-Darlé, Nyamboya,  les militants de ce parti enfouissent dans le sol  les graines de la victoire du RDPC en 2018, année électorale.
Les responsables du parti ont invité  les sympathisants et les militants à se mobiliser pour les prochaines consultations électorales. Et surtout à se « ressourcer autour des valeurs d’unité nationale », comme l’a souligné Abba Sadou qui a fermement condamné les « velléités d’atteinte à l’intégration nationale » manifestées par certains compatriotes  dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest ces derniers mois.  Il a annoncé la poursuite du désenclavement du département.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category