Intempéries en Colombie: plus de 200 morts

 Une coulée de boue a dévasté la ville de Mocoa dans le sud du pays le week-end dernier.

La Colombie n’est pas encore sortie de la torpeur. Plus de 200 personnes qui ont été emportées par une coulée de boue et des éboulements dans la nuit de vendredi à samedi. Après des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le département de Putumayo dans le sud du pays, la ville de Mocoa, 40.000 habitants a été presque entièrement dévastée. L’avalanche de boue et de pierres consécutive à la crue de trois fleuves a tout emporté sur son passage. La crue a surpris les habitants dans leur sommeil. Samedi et dimanche, les secouristes étaient encore à pied d’œuvre pour retrouver des disparus. La ville n’a plus d’eau courante ni d’électricité.
Le gouvernement colombien a lancé une  gigantesque opération de secours pour aider les habitants de la ville. Une cellule de crise a été mise en place. La police et l’armée sont mobilisées et d’énormes moyens logistiques ont été débloqués pour aider les sinistrés. D’après les autorités colombiennes, sept tonnes de matériel divers ont été convoyées vers la zone du sinistre. Le président colombien, Juan Manuel Santos a, par ailleurs, décrété un état de « calamité publique » dans la région.
D’une façon générale, les observateurs relèvent la violence des pluies qui frappent en ce moment l’Amérique du Sud. Au Pérou voisin en quelques semaines, on a déjà enregistré plus d’un million de personnes sinistrées et 100 autres ont péri à la suite des intempéries. Face au péril, l’alerte a été donnée dans plusieurs régions de la Colombie où se sont déjà produits des glissements. Les drames sont aggravés par les terrains instables sur lesquels les populations les plus pauvres construisent.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category