Immigration: Wole Soyinka, citoyen Sud-Africain

Chose promise, chose due. Le poète et dramaturge nigérian Wole Soyinka, prix Nobel de littérature 1986, avait juré qu'il quitterait les États-Unis si le milliardaire Donald Trump était élu. Dès l'annonce de la victoire du candidat républicain, en novembre dernier, l'écrivain a donc rendu sa «carte verte» américaine. Un permis de résidence qui lui avait permis, pendant près de 20 ans, de travailler aux États-Unis, où il était attaché au département des Affaires afro-américaines de l'université de New-York. Wole Soyinka compte désormais s'installer en Afrique du Sud, où l'université de Johannesburg lui propose un poste de professeur.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category