Accélération de la croissance : les propositions de la Banque mondiale

 Construction des infrastructures, amélioration de la productivité sont entre autres pistes que recommande le mémorandum économique du Cameroun 2016.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Pour la Banque mondiale, le Cameroun devrait mettre beaucoup plus l’accent sur la productivité pour accélérer sa croissance et être émergent en 2035. Il est aussi question de l’accumulation des facteurs infrastructures.  Notamment la construction des routes, ponts et chemins de fer. Ce qui permettrait à l’économie de croître. L’institution financière recommande aussi la piste de la prise en compte des facteurs de production, en l’occurrence le capital et le travail. Elle  fait observer que si les ressources sont allouées dans les secteurs les plus dynamiques, il y aura beaucoup plus d’impact sur la croissance. Le troisième élément qui fera booster la croissance se trouve être l’innovation sur la productivité. 

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Ces explications contenues dans le mémorandum économique 2016 ont été exposées hier à Yaoundé par Souleyman Coulibaly, économiste en chef de la Banque Mondiale au Cameroun. Pour que cela soit possible, il a indiqué qu’il faudra un certain nombre de reformes, une certaine manière de faire les choses. Notamment la capacité managériale de l’administration publique et du secteur privé. Sans oublier l’implication de la société civile.

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category