Jeux olympiques: éclairage sur les primes

David Ojong, chef de mission de la délégation Camerounaise  à Rio, s’est exprimé au cours d’un point de presse mardi à Yaoundé.

Du 5 au 21 août dernier, le Cameroun a pris part aux Jeux olympiques de Rio 2016 avec une délégation constituée de 44 membres dont 24 sportifs, dans six disciplines (volley-ball, lutte, boxe, judo, athlétisme, haltérophilie). Si sur le plan sportif le Cameroun n’a enregistré aucune médaille, la polémique enfle dans l’opinion publique depuis le retour de la délégation. Au centre de la discorde, des dysfonctionnements qui auraient plombé le séjour de la délégation camerounaise, notamment l’épineuse question des primes. « Tout le monde a perçu les primes comme prévu dans le budget. Celui-ci a été préparé par le Comité « Bientôt Rio » qui est un comité conjoint MINSEP- CNOSC », déclare David Ojong, secrétaire général du Comité national olympique (CNOSC) et sportif du Cameroun et chef de mission de la délégation à Rio. 
Parmi les primes prévues, d’après David Ojong, il y a d’une part, des primes olympiques pour le stage de volley-ball qui s’est tenu au Brésil. « Ces primes ont été payées à tous ceux qui étaient à Rio. Pour ceux qui ont quitté la délégation pour revenir au Cameroun, elles seront payées dès le retour du régisseur, qui est du ministère des Finances et qui se trouve encore à Brasilia ». Ensuite, il y a les primes de présence au stage d’acclimatation à Rio. « Les athlètes ont quitté le Cameroun le 23 juillet dernier pour cela. Elles ont été payées. » Pour le séjour à Rio durant les J.O, il y avait une prime de participation et une prime olympique « qui ont également été payées. Ceux qui étaient au Cameroun avant leur départ ont reçu toutes ces primes. » A coté, il y avait des primes de performance en fonction du parcours du sportif. Ali Annabel, Auriol Dongmo et Wilfried Seyi qui ont passé certaines étapes lors de la compétition, les ont reçues. 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie