Industrialisation: le RDPC soutient l’option en cours

La dernière publication du secretariat général du Comité central revient sur les orientations données en faveur de ce secteur par le chef de l’Etat.

«Le cap industriel». C’est le titre que porte l’éditorial du directeur de la rédaction de Conjoncture économique. Le 25e numéro de la publication du secrétariat aux Affaires économiques, sociales et à l’Emploi du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) fait ainsi un gros plan sur l’option indiquée par le chef de l’Etat, Paul Biya, par ailleurs président national du parti. En spécialiste des questions économiques, le directeur de la publication Jean Nkuete souligne que «l’industrialisation, c’est le pas décisif vers l’émergence». Pour lui, la vision stratégique, à l’horizon 2035 a fixé un certain nombre de bornes que l’économie doit franchir. Il s’agit, entre autres, pour le secteur secondaire, qui représentera en 2020 près de 35% du Produit intérieur brut (PIB) de franchir le cap des 38% en 2035. Pour celui qui est, en outre, secrétaire général du Comité central du RDPC, cette formation politique entend jouer sa partition pour la marche du Cameroun vers l’atteinte de cet objectif. Ceci dans le cadre notamment de propositions et, de soutien de l’action gouvernementale.
La publication présente le potentiel du pays en matière économique, qu’il s’agisse des secteurs énergétiques, des minerais ou de l’agriculture. L’industrie camerounaise, bien qu’embryonnaire, ne manque pourtant pas d’atouts. Une économie qui a pourtant semblé être ébranlée par la crise de la grippe aviaire. Mais en la matière, le Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales se veut rassurant, lui qui a affirmé dans une interview accordée à la rédaction que la situation est sous contrôle. Conjoncture économique fait également une incursion dans le monde du «Kumba bread», ce pain produit dans la région du Sud-Ouest, mais dont la notoriété atteint la plupart des autres régions du Cameroun. Fait à base de patate, il pourrait servir d’exemple pour accroître l’incorporation des farines produites localement dans la panification.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie