Emplois jeunes: l’appui technique de Shumas

Un mémorandum d’entente a été signé vendredi dernier à Yaoundé, entre l’ONG et le ministère chargé de la jeunesse.

Un mémorandum d’entente a été signé vendredi dernier dans la salle de conférences du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec) et l’ONG Strategic Humanitarian Services (Shumas). Le ministre Mounouna Foutsou a signé les documents pour son département ministériel, tandis que Ndzerem Stephen Ndjodzeka, directeur général de Shumas a pris des engagements pour son ONG. Ce mémorandum d’entente est axé sur l’appui technique et l’accompagnement de Shumas en faveur des jeunes intéressés par l’aide financière de 102 milliards ordonnée par le président de la République pour soutenir leurs projets dans le cadre du Programme triennal spécial jeune. Shumas renforcera les capacités dans plusieurs domaines : agricole, pastoral, social, éducation civique, santé, assainissement, volontariat, Ntic,  Start-Up, etc. 
Les termes du document prévoient que les actions à mener soient arrêtées de commun accord. Les jeunes des zones rurales sont les plus visés. Shumas va s’appuyer sur les centres multifonctionnels du Minjec disséminés dans plusieurs villes du Cameroun pour offrir des formations dans les secteurs porteurs indiqués. L’ONG possède ses propres structures et celles du ministère de la Jeunesse ne viendront qu’en complément. Les formations offertes permettent d’être autonome, compétitif  et autosuffisant. La durée de la collaboration entre le Minjec et Shumas est de trois ans renouvelable. C’est un accord de mutualisation des moyens humains, matériels et financiers pour aider les jeunes à combattre la pauvreté et à s’épanouir dans leurs différents milieux, a précisé le ministre Mounouna Foutsou.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category