Incendie de Médina Gounass au Sénégal: le bilan s’alourdit

 Une trentaine de corps ont déjà été identifiés par les officiels et des dizaines de blessés suivent des soins intensifs.

Le Sénégal observe ce lundi le deuxième des trois jours de deuil national décrétés par le président de la République après le grave incendie survenu mercredi dernier lors d’un pèlerinage à Médina Gounass, à 530 km au sud-est de la capitale. Macky Sall qui s’est rendu sur les lieux du drame a fait savoir que des ressortissants gambiens et mauritaniens figurent parmi les victimes. Dans un dernier bilan rendu public le week-end, les autorités sénégalaises ont fait état d’une trentaine de morts déjà enregistrés. Selon le ministre de la Santé publique, il y aurait entre 60 et 70 blessés mis en soins intensifs dans la ville de Tambacounda et d’autres évacués d’urgence à l’hôpital Aristide-Le-Dantec de Dakar. Awa Marie Coll Seck qui s’est rendue au chevet des sinistrés, a déclaré que les blessés sont pris en charge par les pouvoirs publics. 
A l’origine, la gendarmerie parle de l’explosion d’une bonbonne de gaz qu’utiliseraient des pèlerins pour préparer leur thé. Mais, les différentes enquêtes en cours permettront d’établir les causes exactes de cette catastrophe. Des témoins sur place à Médina Gounass rapportent que de nombreux fidèles, pris dans un mouvement de panique générale, ont tenté de se sauver devant la furie des flammes. Plusieurs étouffés par la fumée en sont morts sur place. D’autres sources accusent le nombre limité de sapeurs-pompiers présents sur les lieux et le manque d’eau dans la localité. Des réalités qui n’ont pas permis de circonscrire les flammes qui ont également fait d’importants dégâts matériels sur leur passage. Le «daaka» qui est l’une des plus importantes rencontres religieuses du pays, rassemble chaque année à Médina Gounass de nombreux fidèles de la confrérie musulmane des tidianes pendant une douzaine de jours.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category