Affaires sociales : on planche sur le plan triennal

Un atelier a été organisé mercredi dernier à Yaoundé relativement aux stratégies de protection des  personnes vulnérables de 2016 à 2018.

Le ministère des Affaires sociales (MINAS) et le Comité national de lutte contre le Sida (CNLS) ont organisé un atelier de finalisation et validation du plan sectoriel 2016-2018 de lutte contre les IST/VIH/Sida et de protection des personnes vulnérables mercredi dernier à Yaoundé. L’élaboration dudit plan a eu lieu au cours d’un processus illustratif et participatif avec un engagement considérable des différents acteurs impliqués dans le secteur des  affaires sociales. Comme l’a indiqué le ministre des Affaires sociales, Pauline Irène Nguéné, ce plan mise sur l’appropriation et l’intégration de la riposte dans la chaîne d’intervention des acteurs sectoriels, le développement et l’intensification des partenariats de lutte contre le VIH/Sida. Il vise aussi l’amélioration de la surveillance épidémiologique, ainsi que la gouvernance sectorielle de la riposte.
Son présent cadre budgétaire se chiffre à environ un million de F pour la période  2016-2018. « Les orientations sont fixées dans le plan stratégique national de lutte contre le VIH/sida qui est actuellement en cours de révision. Il est apparu la nécessité de cadrer davantage cette intervention pour la contribution que le MINAS apporte, afin que cette lutte soit plus lisible, plus rapide et plus efficace», a expliqué Théodore Ngué, point focal suivi évaluation Sida du CNLS.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category