Dialogue au Gabon: Les politiques dans le vif du sujet

La grand-messe nationale se poursuit avec le lancement ce mardi des échanges au niveau de la phase politique

 

Après la phase citoyenne qui a clôturé ses travaux par la remise le 12 avril dernier de son rapport général au Bureau du dialogue politique, la phase politique rentre dans le vif du sujet dès ce mardi et ce jusqu’au 3 mai prochain. Sur les 58 formations politiques légalisées au Gabon, 54 sont annoncées ainsi que celles en cours de légalisation. Les participants débattront d’un  ensemble de thématiques majeures censées décrisper à terme le climat politique délétère actuel. Outre la durée des mandats du président, des députés, des sénateurs, le mode de désignation, la durée du mandat des membres de la Cour Constitutionnelle et la réforme du Conseil national de la démocratie sont sur la table; le redécoupage des circonscriptions électorales, la révision du Code électoral et du fichier électoral, le financement de la campagne électorale pour la présidentielle et la réforme des instances en charge de l’organisation des élections font également partie des centres d’intérêt de cette grand-messe. Egalement à l’ordre du jour, le statut de l’opposition et de la majorité, la relance économique. Les conditions de création et de financement des formations politiques et des syndicats, la révision de la loi sur les associations devront aussi faire l’objet de préoccupation au cours des présentes assises. Le réexamen des conditions de l’exercice de la liberté de la presse et de la communication, le cumul des mandats et la retraite des élus feront également partie des sujets en débat.
Afin de prévenir toute éventualité de nature à venir perturber le bon déroulement des travaux, le Bureau du dialogue politique a interpelé le gouvernement à prendre des mesures utiles et nécessaires pour garantir la tranquillité et la quiétude nécessaires.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category