Eliminatoires CAN 2017: quels Lions Samedi ?

Avec un effectif considérablement renouvelé, le sélectionneur national va forcément innover. 

En club, ils ne sont pas tout ce qu’il y a de plus impressionnant. Pas de grands noms, juste des joueurs qui arrivent à se faire remarquer par leur régularité en sélection A des Lions. Samedi, le Cameroun reçoit à Limbé, la Gambie lors de la dernière rencontre de poule des qualifications de la CAN, Gabon 2017. « Il y a beaucoup d’absences importantes. Nous faisons des efforts pour que les nouveaux se sentent bien au sein de la tanière (…) Le public camerounais est exigeant et c’est normal », tente de décrire Franck Kom, milieu de terrain sur www.camfoot.com. Mais, pour le sélectionneur Hugo Broos, « tout le monde aura sa chance, tout le monde aura le même nombre de minutes à jouer. On peut ne pas tenir compte des résultats sur le terrain, mais je préfère la victoire », annonce-t-il. En attendant, qui pour commencer ce  94e  match des  Lions indomptables lors des qualifications de de la CAN toutes éditions confondues ? Simulation du 11 type. 
Son nom sonne comme une évidence. Avec le FC Séville jusque l’an prochain, Fabrice Ondoa totalise 14 matchs avec les Lions. Il est le plus ancien des trois et sait être le patron. Pour l’accompagner en défense, Thierry Metomo, entraîneur de football, voit bien l'ancien capitaine des juniors, Adolphe Teikeu. « Son expérience internationale, sa régularité dans son club font de  lui le joueur plus compétitif de toute la défense. En plus, il sort de trois titularisations chez les Lions. Avec lui, on peut avoir Ngade Ndadjui ». Ambroise Oyongo jouera logiquement à gauche et à droite, « je ne serai pas surpris de voir Jonathan Ngwem, appelé à tous les regroupements pratiquement », ajoute Thierry Metomo. Le sélectionneur a souvent essayé le 4-3-3. L’on vogue assurément vers pareille tactique puisqu’il dit être là pour essayer. Du coup, un milieu à trois avec Franck Kom, Sébastien Siani et Edgar Salli serait plus « généreux. La vitesse étant l’arme, ces trois sont capables de donner plus de solution dans la récupération et la vie dans le jeu », analyse Thierry Metomo. En plus, il sait mener le jeu. « C’est d’ailleurs son ancien poste. Il utilise mieux le ballon et aime bien aller vers l’avant. Il est capable d’offrir dribbles et tirs quand il est bien dans sa tête », ajoute notre source.
Quid de l’attaque ? En l’absence de Choupo-Moting, Vincent Aboubakar, Clinton Njie… Benjamin Moukandjo peut être le guide. « Il va enfin retrouver son poste en club, il est l'avant-centre le plus expérimenté du groupe ». En plus de son ancienneté, il peut bien encadrer Toko Ekambi et Anatole Abang mis à l’épreuve contre l’Afrique du sud et la France notamment.  C’est le moment de « prouver au sélectionneur qu’ils méritent des places de titulaires. En attendant samedi, le groupe rallie Limbé jeudi avant la rencontre de samedi prochain.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie