ONEFOP: 302 millions de F pour le décollage

 Budget adopté à l’issue de la 5e session du Comité de pilotage de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle lundi dernier à Yaoundé

 

302 millions de F. C’est le montant du budget adopté à l’issue de la session du Comité de pilotage de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle (ONEFOP)  lundi dernier à Yaoundé. Les travaux ont été ouverts par le  ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Pérevet. Ce montant, selon Samuel Inack Inack, secrétaire permanent de l’ONEFOP, devrait permettre à l’organisme de « décoller » et de jouer véritablement son rôle de production et publication d’informations sur la transparence des marchés de l’emploi et de la formation professionnelle à travers la collecte des données. Un rôle que l’ONEFOP n’a pu pleinement jouer jusqu’ici, à cause notamment de l’insuffisance qualitative et quantitative des ressources humaines, matérielles et financières, un cadre institutionnel inadapté, une faible collaboration entre l’Observatoire et les autres institutions du même champ de compétence. Des problèmes aujourd’hui en voie d’être réglés.
La session du Comité de pilotage a aussi permis de valider le plan d’actions triennal (2017-2019) de l’ONEFOP, d’entamer le processus de recrutement des différents experts, de valider un certain nombre de documents nécessaires au bon fonctionnement de l’Observatoire, etc. D’après Samuel Inack Inack, dès 2018, l’ONEFOP va produire les informations sur les emplois créés et flux d’emplois, mais également ceux qui ont été maintenus ou sont en stock. Des données qui seront présentées sous diverses formes : des cahiers thématiques, des notes semestrielles de conjoncture sur l’emploi, des annuaires statistiques de l’emploi et de la formation professionnelle, des rapports sur les résultats des recensements sur les emplois créés chaque année, etc. Au final, l’ONEFOP veut favoriser une meilleure diffusion des informations produites sur l’emploi en faveur des chômeurs, entre autres.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category