Monuments et sites: le patrimoine culturel valorisé

C’était à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale y dédiée le 25 avril dernier à Yaoundé.

50 photos sur les merveilles naturelles et humaines exposées sur les murailles du monument de la réunification, lieu sacré et symbole de l’unité du Cameroun. L’endroit n’a pas été choisi au hasard pour commémorer la Journée internationale des monuments et sites le 25 avril dernier à Yaoundé. C’est devant tant de merveilles patrimoniales que le public venu nombreux s’est plongé à nouveau dans l’histoire de son pays. Notamment avec des images du monument des indépendances et réunification de Buea ou de celui de l’indépendance à Yaoundé, symboles de l’unité, de l’indivisibilité, de la légitimité et de l’irréversibilité de la nation camerounaise. Ou encore des images magnifiques des sites comme celui de Kuva dans le Mayo Moskata à l’Extrême-Nord ou de l’arbre sacré Doum Ebete Akok à Ebolowa dans le Sud. La cérémonie riche en couleurs, ponctuée de chants et danses des aires culturelles du pays, était présidée par le ministre des Arts et de la Culture, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, en présence de son homologue de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoua, de l’ambassadeur de France, Gilles Thibault, des hommes de culture et de plusieurs personnalités.
Placé sur le thème : « Patrimoine culturel et tourisme durable », la célébration de la Journée internationale des monuments et sites témoigne de l’intérêt majeur et considérable que le gouvernement attache au développement et à la promotion du tourisme culturel dans notre pays. A en croire le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, les échanges culturels permettent d’établir des ponts entre les peuples et les nations, réduire les fossés et de renforcer des relations harmonieuses dans le cadre d’un vivre ensemble entre différentes communautés. « Bien souvent, les monuments, à l’instar de celui de la réunification, incarnent l’âme d’un peuple. Ce sont des emblèmes d’une ville. On peut considérer que le monument de la réunification est l’emblème de la ville de Yaoundé », a confié le MINAC.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category