Guinée : l’apaisement

La rencontre Alpha Condé-Cellou Dalein Diallo d’hier n’a pas du tout été une entrevue de routine. Le rendez-vous accordé par le président de la République guinéenne au leader de l’opposition s’imposait dans la mesure où les deux parties ne parvenaient notamment  pas  à accorder leurs violons au sujet de l’organisation des élections locales.
L’organisation de ces élections a longtemps préoccupé les acteurs politiques guinéens. L’opposition souhaitait fortement qu’elles se déroulent avant la présidentielle de l’année dernière. Le gouvernement  avait opposé une fin de non recevoir à cette demande d’inversion du calendrier électoral préférant s’en tenir à la constitution qui fixait l’organisation de la présidentielle en 2015 soit cinq ans après le précédent scrutin. Toujours est-il que pour l’opposition qui misait sur une inversion du calendrier électoral, le camp présidentiel s’en était  tiré à bon compte. Cellou Dallein Diallo de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et ses camarades de l’opposition estimaient, en effet, que puisque les élections locales ne se sont pas déroulées depuis belle lurette, elles devaient se tenir avant la présidentielle. Ce n’était évidemment pas le point de vue du gouvernement qui avait nommé des délégations pour pouvoir aux postes vacants.
La tension a perduré jusqu’après la présidentielle du reste qualifiée de « comédie électorale » par l’opposition. Au début de cette semaine, une marche de l’opposition ayant réuni de nombreux manifestants s’est soldée par un mort. Dans le but  d’atténuer la tension et lever les contraintes administratives et juridiques qui empêchaient la tenue des  élections locales, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Bouréma Condé a signé deux arrêtés dont un portant sur le découpage territorial  par lequel est déterminé le nombre de collectivités locales et l’autre relatif au nombre de conseillers devant être élus par collectivité en tenant compte de leur taille. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est désormais appelée à se réunir pour élaborer un nouveau calendrier électoral qui intègre les  souhaits du camp présidentiel et de l’opposition. De ce point de vue, l’entrevue Alpha Condé-Cellou Dalein Diallo constitue un geste d’apaisement susceptible de déboucher sur des élections locales apaisées.         
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie