Des journalistes formés sur la Corruption dans le secteur foncier

L’ONG Transparency international a organisé un atelier de formation des hommes de média les 25 et 26 août derniers à Kribi.

Ils ont quitté Kribi avec de nouvelles techniques en matière d’investigation et de lutte contre la corruption dans le secteur foncier. Pendant deux jours, les journalistes camerounais, une vingtaine, ont bénéficié d’une formation dont l’objectif était de renforcer leurs capacités en technique d’enquête des cas de corruption et pratiques assimilées et leur impact dans le secteur foncier au Cameroun. Les travaux de Kribi étaient organisés par Transparency international. L’ONG fait constater qu’au Cameroun les investissements agro-industriels, l’exploitation minière et certains investissements de l’élite affectent négativement les utilisateurs coutumiers de leurs terres. Les données issues du Centre d’assistance juridique et d’action citoyenne de Transparency international démontrent que la corruption est une pratique très répandue à la fois dans les transactions foncières et au niveau de l’administration foncière.
Le rôle des médias est donc primordial dans la promotion de la bonne gouvernance et l’éradication de la corruption. Durant deux jours, les participants ont reçu des méthodes de travail en ce qui concerne les exigences éthiques et professionnelles. « Les journalistes doivent avoir une meilleure connaissance de la législation foncière et du secteur foncier. C’est ainsi qu’ils sauront détecter les cas de corruption et pratiques assimilées », a souligné le directeur exécutif de Transparency international, Roger Ngoh Yom.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie