Cabinet civil: l’ère Mvondo Ayolo

Jusque-là ambassadeur du Cameroun en France, le haut commis a fait ses preuves dans les services centraux et extérieurs du MINREX.

C’est un passionné des travaux agricoles qui a hérité vendredi dernier du poste de directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, avec rang et prérogatives de ministre.

Ses anciens collaborateurs au ministère des Relations extérieures, où il a officié jusqu’en 2008 comme directeur des Nations unies, se souviennent encore de ce que ses week-ends, celui qui a vu le jour le 12 janvier 1957 à Sangmélima, les passait dans ses plantations. Une passion qu’il abandonnera provisoirement lorsqu’il est nommé ambassadeur du Cameroun au Gabon, en 2008.

Un poste qu’il a occupé jusqu’au 11 avril 2016, quand il est appelé à assumer les mêmes fonctions en France. Sa résidence de Ntoungou-Golf a tout de suite été prise d’assaut vendredi dernier après sa nomination comme directeur du Cabinet civil de la présidence de la République.

Titulaire d’une maîtrise et d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en droit public de l’université Jean Moulin de Lyon en France, Samuel Mvondo Ayolo a été secrétaire général par intérim du ministère des Relations extérieures entre 2004 et 2008.

Il a par ailleurs gravi les différents échelons de ce département ministériel où il est entré par la direction de l’Information, en s’occupant des relations avec la presse avant de devenir sous-directeur des organisations Sud- Sud et directeur des Nations unies en 1997.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie